Soigner le muguet buccal de façon naturelle

Mdchen fttert Baby

 

 

Le muguet buccal est une infection courante chez les bébés comme chez les plus grands

Créé par un champignon, qui profite pour se développer, d’une flore buccale et intestinale perturbées ou d’une immunité un peu déficiente il  apparaît  souvent  suite à la  prise d’antibiotiques, ou d’autres remèdes allopathiques.

Si votre enfant rechigne ou même refuse de manger, avant toute chose, vérifiez si cette pathologie n’en n’est pas la cause.

Comment le reconnaître ?  Est-ce une pathologie grave ? Comment le soigner ?

C’est ce que  nous allons voir.

Le muguet correspond en fait au développement excessif d’un champignon de plus en plus connu, du nom de Candida Albicans.

En effet, présent, en tant normal dans la bouche comme dans certaines muqueuses, le Candida albicans devient perturbateur lorsqu’un déséquilibre de l’organisme favorise son sur-développement.

Le muguet n’est pas une pathologie grave. Il est juste très désagréable, parfois inesthétique et surtout souvent inhibiteur de la faim car toute la sphère buccale est inflammée et douloureuse.

 

Comment le reconnaître?

Le muguet se présente sous forme de plaques blanchâtres plus ou moins abondantes sur l’intérieur des joues, la langue, le palais, associées ou non à des lésions rouges aux commissures des lèvres et un peu partout dans la sphère buccale.

 

Les bébés, premiers touchés.

Les nourrissons sont les premiers touchés par cette mycose. Leur système immunitaire n’étant pas encore totalement abouti, le Candida profite souvent de cette faiblesse pour envahir la sphère buccale.

Il n’est pas toujours facile d’en connaître la cause.

Parfois une candidose de la maman qui allaite, ou un traitement allopathique un peu long.

Comment savoir que votre enfant est atteint de muguet ?

Le plus gros problème du muguet buccal réside dans la gêne et la douleur qu’il occasionne au moment des repas.

Si votre bébé ne semble plus apprécier ce qu’il mange, voir qu’il refuse même d’y goûter ou de téter il est  fort probable que quelque chose le dérange au niveau de la sphère buccale et que ce soit un problème de muguet.

Comment soigner un muguet buccal ?

Nous avons vu que le muguet apparaît souvent suite à la prise de médicaments allopathiques, il est donc délicat d’ avoir de nouveau recours à cette médecine pour le soigner.

Fort heureusement les huiles essentielles savent très bien en venir à bout et « cerise sur le gâteau , elles en profitent pour renforcer l’immunité de votre enfant!

Parmi toute la panoplie de l’aromathérapie, les huiles les plus intéressantes pour apaiser le muguet sont: l’huile essentielle de Laurier noble à laquelle on fera souvent appel pour des problèmes de la bouche, les huiles essentielles de Géranium rosat et  de Palmarosa, fongicides puissants, et éventuellement l’huile essentielle de Tea-tree, fongicide, et stimulante immunitaire.

Plusieurs synergies sont possibles entre ces différentes huiles essentielles.

L’idée étant de tamponner les endroits infestés.

 Pour plus de détails, vous pouvez consulter la fiche suivante: Muguet buccal.

Comme nous l’avons vu, plus haut ce sont souvent les nourrissons qui sont atteints.

A partir de cinq six mois vous pouvez tout à fait utiliser les synergies proposées dans la fiche, avant cet âge je choisi en général,  de préférer la douceur des hydrolats, souvent largement assez efficaces.

Pour en connaître un peu plus sur les hydrolats, vous pouvez vous rendre sur la fiche suivante: L’hydrolat un trésor de douceur pour prendre soin de votre bébé.

 De la même façon qu’avec les synergies d’huiles essentielles, vous tamponnez les zones concernées trois ou quatre fois par jour après la tétée ou le repas, avec l’hydrolat de Laurier noble.

Le Muguet buccal pouvant être accompagné d’érythème fessier, profitez-en pour tamponner également le jolie petit derrière de votre bébé!

Pour les mamans qui allaitent il sera intéressant de le faire également pour le bout des seins, cela évitera un  » échange de muguet « !

 

Voilà!

Le muguet buccal n’est pas grave, mais il reste très handicapant. Heureusement les huiles essentielles et les hydrolats en viennent à bout facilement et en douceur !

Attention, ! L’huile essentielle de Laurier noble  peut être allergisante à long terme. Il est donc important de la diluer de ne l’utiliser que sur du court terme, entre 3 et 6 jours. L’hydrolat ne présente pas cette difficulté. Vous pouvez donc continuer le traitement avec de l’hydrolat.

 

Important: les indications données dans le cadre de cet article le sont à titre d’informations, d’échange de connaissances et d’expérience. Elles ne constituent en aucun cas une prescription. Si vous avez un doute quelconque, adressez-vous à votre médecin.

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à la newsletter (dans la colonne de droite) et vous recevrez les nouveaux articles gratuitement dans votre boite aux lettres !

………………………….

La trousse aroma  » Muguet »

Géranium rosat ou odorant / Pelargonium asperum

Laurier noble / Laurus nobilis

Lemongrass / Cymbopogon flexuosus

Palmarosa / Cymbopogon martinii var.motia

Tea-tree ( Arbre à thé) / Melaleuca alternifolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *