Eté saison des otites : que faire ?

« Maman, j’ai mal à l’oreille »

Cette phrase ne vous est sans doute pas inconnue.

En effet elle résonne chez beaucoup d’entre nous, et pour cause. Les maux d’oreille font partie de ces pathologies les plus courantes durant l’enfance. La trompe d’Eustache est si étroite à cette période, qu’une petite inflammation provoque très rapidement des complications parfois très douloureuses.

La période de l’été est très propice à ce genre de problème entre autre du fait d’une grande fréquentation de l’eau, et de façon parfois un peu brutale pour les oreilles et le conduit auditif. Voyons pourquoi et comment faire pour y remédier.

La trompe d’Eustache est un petit tuyau qui fait communiquer arrière-gorge et oreilles.

Tapissé par la même muqueuse que le nez et la gorge, ce petit conduit s’enflamme facilement, congestionnant toute la sphère ce qui fait ressentir une douleur allant parfois jusqu’au tympan lui-même.

Cette inflammation est  déclenchée soit par une infection de la sphère ORL, le  plus souvent une rhinopharyngite, soit par un événement extérieur, tel que bain en piscine, en mer, voyage en avion.

Alors que la plupart du temps elle a pour origine donc soit un traumatisme physique : plongeon, changement de pression (comme en avion ou en montagne) soit  un virus, en France, cette pathologie est une des premières causes de prescription d’antibiotiques, médicaments qui n’ont aucun effet sur les origines évoquées.

Pourtant le traitement de l’otite par excellence, même en médecine allopathique reste, les anti-inflammatoires.

Les Huiles Essentielles ont là toute leur place, d’autant plus que si l’otite co-existe avec une infection, elles sauront la traiter, voir stimuler l’immunité pour éviter qu’elle ne revienne régulièrement

Deux types d’otites

  • :l’otite aiguë :

externe: avec une douleur très violente, parfois un écoulement et possiblement mais non automatiquement, de la fièvre.

moyenne: la même, mais accompagnée d’une perte d’audition

  • l’otite séreuse : la plus fréquente, avec une douleur moindre mais parfois permanente, et une oreille qui se bouche et se débouche régulièrement.

Ces types d’otites ne sont pas toujours différenciés, l’enfant pouvant commencer par l’une et poursuivre par l’autre.

L’otite aiguë

La douleur est très vive, l’enfant a souvent de la fièvre.

Avec les Huiles Essentielles dont l’action en locale est très rapide, l’enfant sent un apaisement dès le début du traitement. Il doit être totalement libéré au bout de 72 heures. Si cela n’est pas le cas il est important de revoir soit le diagnostic,soit la posologie.

Pour éviter toute infection, on poursuivra le traitement pendant une semaine, 2 fois par jour puis 1 fois par jour encore quelques jours.

En aromathérapie l’otite se traite par un massage « autour de l’oreille », accompagné d’une prise par voie orale pour traiter toute la sphère ORL.

On ne met pas d’Huiles Essentielles dans le conduit auditif !

En revanche rien ne vous empêche, si l’enfant se plaint de la gorge ou des sinus par exemple de faire un petit massage du cou ou des ailes du nez avec la même synergie que celle utilisée pour les oreilles.

Pour les bébés ( jusqu’à 3 ans)

Les bébés doivent être examinés par un médecin. Ceci dit en attendant la visite vous avez plusieurs possibilités pour apaiser la douleur et commencer à calmer l’inflammation.

Avec l’Huile Essentielle de Néroli

Cette Huile Essentielle ( Citrus auriantum fleurs) est connue pour son efficacité dans le traitement des otites. Plusieurs possibilités :

  • Déposez 1 goutte d’HE de Néroli sur un coton et apposez le à l’entrée du conduit auditif. quelques minutes, 2 à 3 fois par jour.
  • Diluez 1 ml (ou 32 gouttes) d‘Huile Essentielle de Néroli dans 5 ml d‘HV  de Calophylle inophylle ( anti-inflammatoire, apaisante). Appliquez 1 goutte de ce mélange en onctions péri-auriculaires, 5 fois par jour pendant 5 jours.

Pour les enfants ( plus de 3 ans)

En massage avec l’une ou l’autre de ces synergies

1)

HE d’ Eucalyptus radié : 3 ml

 HE de Néroli : 1 ml

 HE de Tea-tree : 2 ml

Huile végétale de Calophylle inophyle: 15 ml

4 gouttes de ce mélange en massage péri-auriculaire 5 fois par jour pendant 5 jours.

2)

HE de Niaouli : 1ml

HE d’ Eucalyptus citronné : 1 ml

HE de Thym à linalol : 1ml

Macérat de millepertuis : 7 ml

3 gouttes de ce mélange en massages péri-auriculaires 3 fois par jour pendant 5 jours

  • Par voie orale

HE de Ravintsara: 1 ml

HE de Thym à linalol: 1 ml

HE de Romarin à cinéole: 1 ml

1 goutte de ce mélange dans une petite cuillerée de miel à avaler 3 fois par jour.

L’otite séreuse

 L’otite séreuse est moins spectaculaire que l’otite aiguë.

Provoquant une petite gène au long cours, elle est rarement accompagnée d’infection.

Il n’y a pas de fièvre. L’enfant cherche seulement à se déboucher l’oreille de façon mécanique. Même s’il n’y a pas d’infection cette otite doit être prise en considération. En effet dans la mesure où elle indique que la trompe d’Eustache est plus ou moins bouchée, par un liquide que l’on appelle  » glu », elle risque à terme de se boucher totalement, provoquant une vraie perte d’audition mais également des problèmes infectieux, puisque la circulation générale ne se fait plus correctement.

En général l’otite séreuse se présente plutôt chez les grands, mais si vous avez un doute pour votre bout’chou le mieux est de faire vérifier par votre médecin.

Pour les plus grands, voici une synergie à appliquer pendant une semaine. Si vous ne voyez pas d’amélioration, alors il faudra bien sûr aller faire une visite de contrôle.

                HE d’ Hélichryse italienne : 0,5ml

HE de Romarin à cinéole: 2 ml

Huile végétale d’Amande douce ou de Calophylle inophyle: 12, 5ml

3 à 4 gouttes de ce mélange en massage doux autour de l’oreille  3 à 4 fois par jour pendant 1 semaine

Dans la majorité des cas les Huiles Essentielles viennent à bout des otites.

Quelle qu’en  soit l’origine  l’enfant doit aller mieux dans les 24 à 48 h. S’il n’y a aucune amélioration, alors, soit le diagnostic n’est pas le bon, soit il faut revoir les posologies. Il est important alors d’aller consulter votre médecin pour savoir exactement ce qu’il en est. S’il préconise des antibiotiques, essayez de privilégier les Huiles Essentielles, elles renforceront le terrain et éviteront les rechutes.

D’une façon générale, si votre enfant est très sujet aux otites, il sera bon de stimuler son immunité ( voir l’article: En chemin vers l’hiver avec une immunité au top  et de voir du côté des allergies. Il semble que 70% des otites soient dues à des réactions allergiques. Mais également de voir du côté de son alimentation. Les produits laitiers en particulier sont parfois des facteurs très favorisant. Or les jeunes enfants en mangent souvent beaucoup.

 

Enfin, parfois chez les très jeunes enfants, les pathologies ORL sont accompagnées de troubles digestifs et de fièvre. Si vous avez des doutes, et même si votre enfant ne se plaint pas de l’oreille il peut être important d’aller faire vérifier.

 

L’otite est une pathologie courante, chez l’enfant. Non nécessairement grave, elle doit être prise en charge. Les Huiles Essentielles sont efficaces. Mais bien évidemment si vous ne voyez pas d’amélioration, il vous faudra aller rendre visite à votre médecin.

Dans l’eau ou à côté, je vous souhaite un très bel été !

……………..

Pour en savoir plus :

Téléchargez gratuitement le guide « Cinq Huiles Essentielles pour un été serein »

Pour aller encore plus loin :  c’ est ici !

……………..

Important :

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.